About us

Qui Sommes nous

BANTU BWOY ENTERTAINMENT est un label de musique indépendant burundais remanié fondé par l’artiste Mugani Désiré connu sous le nom Big Fizzo.

Comme tout projet, Bantu Bwoy a une vision, un objectif qui constitue sa pensée maitresse, sa ligne de conduite. « On s’est dit qu’avant tout il faut un changement dans la musique burundaise, lorsque l’on voit comment les autres évoluent. Avant tout, Fizzo c’est le parrain de presque tous les artistes burundais et à travers Bantu Bwoy, il va tracer un chemin pour les autres. C’est l’objectif premier du label. A partir d’ici, l’artiste qui va sortir de Bantu Bwoy ne sera pas n’importe qui comme artiste. Il devra être au niveau des grands artistes », nous explique la manager du label.

Apporter un changement dans la musique burundaise, est un objectif ambitieux que Bantu Bwoy se sent capable d’atteindre. Pour cela, le label se dote de tous les moyens possibles pour réussir. Cela part des installations au choix des artistes en passant par les mécanismes à mettre en place pour faire émerger les artistes que le label signera. En effet, Bantu Bwoy s’est doté de bureaux à la hauteur de leurs ambitions. Des bureaux qui respectent les normes et dans un environnement qui permet aux artistes de se sentir pris en charge dans les meilleures conditions.

Avec un studio de musique jugé à la pointe de la technologie, Bantu Bwoy Entertainment veut se positionner comme l’un des labels proposant la meilleure qualité en termes de qualité sonore. Pour s’assurer que la qualité soit véritablement au rendez-vous, le label s’est attaché les services de l’un des producteurs les plus côtés du pays en la personne de Big Base et Imani qui sera le producteur principal de Bantu Bwoy. Une garantie pour le label.

Meet The Team

Desiree MUGANI

CEO

Raissa Ininahazwe

P.R &  Agent

Double Jay

Artist & Producer

Amani

Producer

 

 

John Elarts

IT , Editor & Design

Big Bass

Producer

DJ Alida

DeeJay

Our Latest Tour

Alors que le public accueillait sur scène la star tanzanienne Juma Jux, l’artiste surpris par l’accueil a clamé son amour pour le Burundi et son public. Une déclaration d’amour suivi d’un geste qui a un instant réveillé l’instinct patriotique  du public qui l’a démontré de la plus originale des manières.

Pour prouver qu’il était bel est bien tombé amoureux du Burundi et de son public qui l’avait si bien accueilli, Juma Jux a tenu – à un moment de sa prestation – à se présenter sur scène avec des parures traditionnelles à la tête et au bras en brandissant bien haut un drapeau burundais. Le geste qui vaut son pesant symbolique a suscité auprès du public une sorte d’élan patriotique qui s’est traduit par la reprise en cœur par tout le public de l’hymne nationale burundais. Eh oui ! Le public a scandé le « Burundi Bwacu » comme un seul homme.

Le moment est unique d’autant plus qu’il n’est pas d’usage de reprendre l’hymne nationale lors des concerts de ce genre. Comme quoi devant la fierté d’appartenir à une belle nation, quoi de plus expressif que l’hymne nationale pour le clamer ?

Latest Albums